Une licence 3 peut-elle suffire pour l’exploitation de mon futur bar ?

Licence alcool

En France, les boissons sont réparties en différentes catégories selon leur degré d’alcool. Ainsi, les boissons sans alcool appartiennent au groupe 1. Les autres boissons composent les groupes 2, 3 et 4. En 2016, les groupes 2 et 3 ont été fusionnés et sont tous deux concernés par la licence III. Elle est aussi appelée licence restreinte ou petite licence. La licence IV, qu’on nomme aussi licence de plein exercice ou grande licence, vous autorise à vendre les boissons du groupe 4 et celles de tous les autres groupes. Plus d'informations sur la licence ouverture débit de boissons ici

Quelles boissons sont concernées par la licence 3 ?

La licence III vous donne le droit, en tant qu’exploitant de débit de boissons, de vendre certains produits alcoolisés sur place ou à emporter. Dans le groupe 3, lequel intègre depuis 2016 les boissons du groupe 2, sont comprises les boissons suivantes :

  • Boissons fermentées non distillées : vin, bière, cidre…
  • Vins doux naturels
  • Jus jusqu’à 3°
  • Vins de liqueur
  • Apéritifs à base de vin
  • Liqueurs jusqu’à 18°
  • Crème de cassis

Si dans votre futur bar, si vous comptez vendre uniquement ce type de boissons « peu » alcoolisées, la licence III est parfaite. Pour vendre des alcools plus forts et des cocktails, il vous faudra nécessairement la licence IV.

Comment obtenir la licence III ?

Pour obtenir la licence III, vous devez faire une déclaration préalable en mairie, dans la commune où vous comptez ouvrir votre établissement. Vous devez également obtenir un permis d’exploitation, lequel est délivré après que vous avez suivi une formation spécifique de 20 heures. Au cours de cette formation, vous serez sensibilisé principalement aux risques liés à la consommation d’alcool. A savoir que, contrairement à la licence IV, des licences III peuvent encore être créées dans les communes où le nombre de débits de boissons maximum n’est pas atteint.

fr ch be ca